Franck Biancarelli

No Comments
Auto-portrait de Franck Biancarelli

Quelle image vous a marquée ou vous a influencée ?

Je suis toujours plus marqué par des images qui me donnent la sensation d’être possibles. Donc certes, comme beaucoup, j’ai été marqué très jeune par certaines images de Wrightson mais au bout du compte , beaucoup plus par certaines de Ditko et bien sûr d’ Alex Toth (ma marotte).

Que comptez vous faire pour GRYYYM ?

J’ai produit par le passé des images assez dures mais pour l’ instant, jusqu’à quand je ne sais pas, je très très intéressé par produire des images qui chacune prise à part pourrait être qualifiée de tout à fait charmante mais qui dans la narration provoque un sentiment de malaise. Donc l’ objectif est là : Produire une forme de beauté, de normalité, de poésie, d’ élégance pourquoi pas mais qui au bout du compte laisse un arrière goût étrange.

Pouvez vous nous présenter une image de vos travaux antérieurs ?

Ce qui m’intéresse, plus que d’exprimer un point de vue très fort, c’est de faire un pas sur le côté. Comme un petit dysfonctionnement. Ici par exemple j’ aime bien cette image car il me semble (j’ espère avoir raison) que le point de vue dramatisé qu’elle produit est assez rarement vu. On est à la fois en plongée à l’ abris de la bataille, mais à la fois trop près pour en prendre vraiment la mesure et on n’ en voit que des fragments. Il me semble donc que le point de vue et ce qui est montré se contredisent et provoquent une forme de confusion ce qui est mon objectif car je pense que l’état de confusion est celui de ce genre de bataille au corps à corps. (Pourvu que ce soit au moins un peu vrai sinon toute cette explication est parfaitement ridicule, ha ha).

Categories: Uncategorized

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.