Auteur : Joseph Lacroix

Paolo Massagli

No Comments

www.facebook.com/paolomassagli/

Quelle image vous a marquée ou vous a influencée ?

Plus qu’une image, un personnage: Pinhead dans Hellraiser, d’après l’histoire de Clive Barker: « Slaves of Hell ».

Que comptez vous faire pour GRYYYM ?

Pour Gryyym, je propose une courte histoire sur la liberté avec une clé ésotérique, située dans
la Seconde Guerre mondiale.

Pouvez vous nous présenter une image de vos travaux antérieurs ?

Mon travail précédent « Like an insect », publié par Hollow Press, est un roman graphique d’horreur mais également intimiste qui traite du thème de l’intimidation.

Categories: Uncategorized

Paolo Massagli

No Comments

www.facebook.com/paolomassagli/

Can you show us a picture that had a big influence on you?

More than an image, a character: Pinhead in Hellraiser, based on Clive Barker’s story: « Slaves of Hell ».

What are your plans for GRYYYM?

For Gryyym, I propose a short story about freedom with an esoteric key, during the Second World War.

Can you show us a picture from your work which has a special meaning for you?

My previous work « Like an insect », published by Hollow Press, is an horror graphic novel but also intimist that deals with the theme of intimidation.



Categories: Uncategorized

Christophe Lenté

No Comments
Auto-portrait.

Un vieux blog : http://lamareauxcadavres.blogspot.com

Mon site Cargo : https://cargocollective.com/lentechris

Quelle image vous a marquée ou vous a influencée ?

Dur de résumer en une seule image ! Trop de choses ont pu m’influencer, trop de choses que j’absorbe au fil du temps… Dans les classiques, Les Caprices de Goya, l’Enfer de Dante par Gustave Doré, ou plus récemment le dessin fantastique, notamment les œuvres de Sibylle Ruppert, Albin Brunovsky, Beksinski, , j’en passe… dans la sphère BD, les illustrations ero-guro de Maruo Suehiro, et surtout le Psychopompe de Gabriel Delmas, qui a été un vrai facteur déclencheur pour moi, en termes d’envies de dessiner… 

Mais pour anecdote, la première image horrifique qui m’ait marquée, c’est la couverture du tome 1 de ÇA de Stephen King (édition J’ai Lu) qui traînait chez ma mère il y a des lustres… J’étais encore assez jeune, et la vision du gamin se débattant dans le caniveau, le sang qui en gicle et le clown jouasse et assez malsain à côté, c’était un spectacle assez glauque je crois pour moi, un truc qui m’a en tout cas longtemps poursuivi, même si je ne pouvais pas m’empêcher de reluquer cette image chaque fois que je retombais sur ce bouquin… Mon introduction dans l’horrifique s’est fait dans une vraie dualité répulsion/fascination… 

Que comptez vous faire pour GRYYYM ?

Dans l’idée, je voudrais expérimenter… Je suis assez fasciné par les démarches d’Austin Osman Spare, et en musique, de Coil, qui travaillent en partie par le biais de leur subconscient… Sans prétendre être à leur niveau ou prendre la suite de leur implication dans la magick, je suis parti sur un modus operandi un peu équivalent, écrivant quelques vers jetés dans la spontanéité, en essayant de suivre une certaine cohésion dans les consonances, un truc qu’on peut essayer de réciter comme une formule magique, un genre de mantra en constante mutation… l’idée étant de trouver les solutions pour mettre ça en image, créer une résonance entre en textuel et le visuel. C’est une sorte de strip ectoplasmique, si j’ose dire…

Pouvez vous nous présenter une image de vos travaux antérieurs ?

Une image qui symbolise bien ce que j’essaie de faire ces derniers temps, à savoir, à moins m’attacher à des idées concrêtes et réfléchies qu’à faire ressurgir des visions plus spontanées… Dans la finalité j’essaie de travailler des images sans croquis préparatoire, ni idées précises en tête, m’attaquer simplement et directement à la matière noire du cerveau… 

Categories: Uncategorized

Franck Biancarelli

No Comments
Auto-portrait de Franck Biancarelli

Quelle image vous a marquée ou vous a influencée ?

Je suis toujours plus marqué par des images qui me donnent la sensation d’être possibles. Donc certes, comme beaucoup, j’ai été marqué très jeune par certaines images de Wrightson mais au bout du compte , beaucoup plus par certaines de Ditko et bien sûr d’ Alex Toth (ma marotte).

Que comptez vous faire pour GRYYYM ?

J’ai produit par le passé des images assez dures mais pour l’ instant, jusqu’à quand je ne sais pas, je très très intéressé par produire des images qui chacune prise à part pourrait être qualifiée de tout à fait charmante mais qui dans la narration provoque un sentiment de malaise. Donc l’ objectif est là : Produire une forme de beauté, de normalité, de poésie, d’ élégance pourquoi pas mais qui au bout du compte laisse un arrière goût étrange.

Pouvez vous nous présenter une image de vos travaux antérieurs ?

Ce qui m’intéresse, plus que d’exprimer un point de vue très fort, c’est de faire un pas sur le côté. Comme un petit dysfonctionnement. Ici par exemple j’ aime bien cette image car il me semble (j’ espère avoir raison) que le point de vue dramatisé qu’elle produit est assez rarement vu. On est à la fois en plongée à l’ abris de la bataille, mais à la fois trop près pour en prendre vraiment la mesure et on n’ en voit que des fragments. Il me semble donc que le point de vue et ce qui est montré se contredisent et provoquent une forme de confusion ce qui est mon objectif car je pense que l’état de confusion est celui de ce genre de bataille au corps à corps. (Pourvu que ce soit au moins un peu vrai sinon toute cette explication est parfaitement ridicule, ha ha).

Categories: Uncategorized